02 96 20 81 10 st.jo.paimpol@wanadoo.fr
La presse en parle : À Paimpol, les collégiens soutiennent La Croix-Rouge

La presse en parle : À Paimpol, les collégiens soutiennent La Croix-Rouge

Tous les élèves du collège Saint-Joseph se sont mobilisés, durant le mois de décembre, pour apporter des denrées alimentaires non périssables, au self. Cette action, décidée en conseil de vie des collégiens, était au profit, cette année, de La Croix-Rouge. Lundi 11 janvier, Annette Lec’hvien, présidente de l’antenne locale, accompagnée d’Alain Le Berre, bénévole, est venue réceptionner les nombreux dons ainsi collectés. « La solidarité est un thème abordé en décembre au sein du collège et c’est naturellement que les représentants des élèves ont décidé de penser aux autres », explique Élodie Brey, directrice de l’établissement. En fait, comme l’expliquent Maëlys, Lilou, Lison et Mattis, quatre des 280 élèves, « on a demandé aux parents d’acheter un plus pendant les courses pour partager ». Un geste simple mais qui a ravi Annette Lec’hvien.

Des repas « partage »

Elle les a félicités et remercié de cette initiative et pour aller plus loin dans la démarche de la solidarité, les a invités à venir visiter l’antenne locale de La Croix-Rouge, par petit groupe et se rendre compte du travail d’accompagnement et de solidarité des bénévoles. « Depuis le début de la pandémie, nous avons 20 % de demandes d’aide en plus, alors des dons comme cela arrivent à point nommé. « Mais les collégiens ne vont pas s’arrêter là. En effet, pendant l’année scolaire, ils vont faire trois ou quatre repas « partage », c’est-à-dire qu’ils payeront le prix normal mais se contenteront d’une semoule. L’argent ainsi récupéré sera additionné et la somme correspondante sera versée, en juin, à une autre association de leur choix

Interview d’un professionnel

Interview d’un professionnel

Dans le cadre du parcours Avenir, les élèves de 3e avaient pour mission de réaliser un interview du professionnel de leur choix…

Ce travail avait pour objectifs :

  • De découvrir les métiers des personnes de leur entourage
  • De s’interroger sur ce qu’est un métier, sur les questions à poser pour le définir au mieux
  • De partager avec les camarades ces métiers découverts
  • De se confronter à un exercice oral réèl
  • Merci aux personnes qui ont accepté de témoigner de leur métier
  • Merci aux élèves d’avoir réalisé ce travail avec application

Ces interviews ont été réalisés dans un but exclusivement pédagogique, en respectant l’anonymat des personnes interrogées. Quiconque, gêné par cette publication, voudra bien me contacter. Dans le cas où son maintien sur cette page ne pourrait être possible, je la retirerai sans délai. (formulaire de contact)

 

Orientation 3e : Présentation du lycée Notre-Dame

Orientation 3e : Présentation du lycée Notre-Dame

Lundi 11 janvier, les élèves de 3e ont bénéficié d’une présentation du lycée Notre Dame de Guingamp.

Monsieur Le Bellégo, chef d’établissement et monsieur Even, professeur responsable du niveau seconde ont donc éclairé les élèves sur le lycée en général et aussi sur les spécifités de leur lycée :

  • lycée numérique (tous les lycéens sont équipés d’un ipad)
  • Ouverture à l’internationale
  • Options propres au lycée (options technologiques, section aéronautique, sections européennes, activités sportives…)
  • Orientation pédagogique et temps forts du lycée (semaine escale)
  • Des réponses ont été apportées aux nombreuses questions préparées par les élèves.
  • les portes ouvertes se dérouleront les 29 et 30 janvier sur rendez-vous (prendre contact avec le lycée)

www.notredameguingamp.net

Conditions de vie des soldats dans les tranchées

Conditions de vie des soldats dans les tranchées

« Vous êtes Jérôme Canard, journaliste au Canard Enchaîné, vous avez trouvé ces documents sur votre bureau et décidez d’enquêter sur les conditions de vie des soldats français dans la bataille de Verdun ».

Ce travail réalisé par les élèves de 3e constituait en la rédaction d’un article dénonçant les conditions de vie des soldats dans les tranchées.

Au préalable : étude de documents en 3 parties (pour leur donner les 3 rubriques de leur futur article), en autonomie, après explications. Ensuite ils m’appelaient pour valider et pouvoir commencer leur article.

S. Hérisson (professeur d’histoire géographie)

Virtual Regatta au collège

Virtual Regatta au collège

Depuis le départ du Vendée Globe, deux classes de 5e du collège Saint-Joseph, à Paimpol (Côtes-d’Armor), jouent au jeu Virtual Regatta, une course virtuelle de bateau. Un bon moyen pour acquérir des compétences. Avant chaque cours, les élèves de 5e du collège Saint-Joseph, à Paimpol, font un point sur leur bateau dans le jeu Virtual Regatta.

La course a lieu tous les quatre ans. L’occasion de se lancer pour Éric Devalan, professeur de mathématiques et de physique au collège Saint-Joseph, à Paimpol(Côtes-d’Armor). Depuis le départ du Vendée Globe, il a inscrit ses deux classes de cinquièmes au jeu Virtual Regatta, qui permet de diriger un bateau autour du monde pendant deux mois.

Abscisses et ordonnées

« Je navigue beaucoup et je jouais avec des copains donc je me suis dit que je pouvais le proposer à deux classes de 5e que j’ai très régulièrement en classe, pointe-t-il. Cela leur permet de s’affronter tout en utilisant des points de leur programme scolaire. »

Comme les points cardinaux, par exemple : « Ce n’est pas forcément clair pour tous ». Ensuite, travailler sur les repères d’un plan. La latitude et la longitude, soient les positions GPS, permettent d’étudier les abscisses et les ordonnées. « L’Équateur est à la latitude 0 car il ne correspond ni au nord, ni au sud », explique l’enseignant.

Il leur apportera de la limonade lorsque l’Équateur sera franchi. « Normalement, c’est du champagne, mais il faudra marquer le coup. »

« À un moment, il faudra virer »

Traduire du vocabulaire est aussi essentiel. « Comment on dit ouest en anglais ? C’est pareil, mais avec un W, comme dans le mot « western ». » « Aaah », comprennent en cœur les élèves. « Certains sont « voileux », donc ils apprennent aussi à leur camarade les termes adéquats pour la navigation. »

Ouest-France  Chloé REBAUDO.Publié le 

Evaluation nationale en début de 6e

Evaluation nationale en début de 6e

La semaine passée, notre collège a participé à une évaluation nationale. Il s’agit d’une évaluation en 6ème concernant tous les élèves des collèges de la France, publics et privés sous contrat.

Dans ce cadre, chaque élève de 6e a réalisé une évaluation sur ordinateur  d’une durée de 50 mn (pour chaque épreuve) , qui vise à évaluer certaines connaissances et compétences en français et en mathématiques.

Cette évaluation n’est pas un examen et ne nécessitait pas d’entraînement. Toutes les données recueillies sont anonymées lors de leur exploitation nationale. Cette évaluation permettra de faire le point sur les acquis des élèves, cibler ses difficultés et ainsi proposer d’y remédier. Un bilan personnalisé sera bientôt remis aux parents.