02 96 20 81 10 st.jo.paimpol@wanadoo.fr

Repas de Noël à Saint Joseph le 20/12/2018

Repas de Noël dans une ambiance conviviale.

Elodie Brey sur RCF

Vitrine de Noël des commerçants

Vous pourrez admirer, près du carrousel sur le port la vitrine de Noël réalisée par nos élèves, avec l’aide de Florence Calvez.

Journée d’intégration des 6°

Ce vendredi 7 septembre, les élèves du collège St Joseph de Paimpol ont eu la surprise de vivre une journée extraordinaire sur le thème du Far West.

Une partie de l’établissement a été monopolisée pour réserver exclusivement les bâtiments aux 6° (gymnase, salles de classes et cours extérieur)..

L’objectif de cette journée est de permettre aux élèves non seulement d’apprendre à se connaître mais aussi de découvrir les adultes qui vont veiller sur leur bien-être tout au long de cette année scolaire.

La journée a commencé par le jeu “du commerce” dont l’objectif était d’aller vers les autres pour échanger, troquer, vendre des formes et objets géométriques.

Puis pique-nique tous ensemble autour d’un repas “Américain”. L’après-midi a été consacré à la découverte de la danse country. Nous tenions à remercier le club “Nashville Cowgirls and boys de Plourivo” d’être venu nous prêter main forte.

Enfin, les enfants ont pu s’adonner au rodéo en toute sécurité. Là encore, nous tenions à remercier la société “Plein Gaz LoisirS”.

Ce fut une magnifique journée, pleine de bonne humeur et de partage. Les jeunes sont repartis des images plein la tête et le cœur léger.

 

 

La presse en parle : Élodie Brey est la nouvelle directrice

“Une nouvelle cheffe d’établissement dirige le collège Saint-Joseph de Paimpol : ex-professeur d’EPS, Élodie Brey est « très heureuse » de conclure sa formation certifiante en centre-ville. Elle se réjouit de retrouver sa « région de cœur ».

 

Élodie Brey est la nouvelle directrice du collège. Elle a pris son poste après un intérimaire de deux trimestres assuré par le secrétariat l’établissement. « Je veux passer un message aux jeunes », énonce-t-elle : « Être tolérants, bienveillants. La différence est notre richesse ». Un message qu’elle pourra faire connaître en classe : elle garde 6 heures de cours hebdomadaires d’EPS.
Née à Montauban, elle s’est « toujours senti une âme de directrice, c’est un état d’esprit. Je souhaite faire travailler les gens dans le même objectif et avec leur accord ». Dynamique, ce professeur d’EPS certifiée depuis 2001 s’attache à avoir « une posture d’écoute : vis-à-vis des parents et des élèves ».
Elle entre dans sa troisième année de formation afin de diriger des établissements scolaires catholiques sous contrat d’État. Originaire de Toul (près de Nancy), Élodie Brey a répondu à l’annonce du collège costarmoricain en mars dernier. Elle appréciait déjà la Bretagne. Elle résume ainsi ses sentiments : « J’ai toujours su que je viendrais ici ».

« Responsabiliser les élèves »

Ses fonctions à la tête des 280 collégiens et de leurs enseignants lui permettront de « faire le lien en le CM1-CM2 et la 6e ». Elle a déjà une solide expérience du management de groupe d’enfants. En tant que directrice de centre de vacances, elle a accompagné des jeunes lors de voyages itinérants. Cuba et le Vietnam ont été leurs destinations, notamment. À tous les postes qu’elle occupe, Élodie Brey tient à témoigner « beaucoup, beaucoup d’écoute, tant aux personnels de l’établissement qu’aux élèves ». La directrice attend des initiatives de leur part.Elle entend aussi impliquer les élèves dans les prises de décision. « Je défends la personne. C’est considérer chaque élève comme unique. Mon projet, notamment, est de rendre les élèves responsables. Qu’ils s’impliquent dans le conseil de vie des collégiens. Désormais, ils participeront à la commission de restauration. Ils seront associés à ces décisions, qui les concernent ».
Derrière son large sourire, pointe une personnalité sérieuse et exigeante. « Nous travaillons en connaissant tous les élèves. Je ne voulais pas d’une trop grosse structure », souligne-t-elle.

Elodie Brey met l’accent sur le devoir d’intégrer tous les élèves. Elle cite volontiers le dispositif Ulis (unités localisées pour l’inclusion scolaire), mis en place pour les élèves handicapés. Il aura cours dans l’établissement cette année encore.
Le collège Saint-Joseph demeurera en travaux durant quelques mois. Des ouvrages d’accessibilité sont en cours de réalisation.”

 

Source :  Le Télégramme -30-08-2018